Les nouvelles de début octobre 2010

Actualisé le 20 août 2012 à 20 h 15.

La Fête de la science 2010 se déroulera du 21 au 24 octobre partout en France. Nous reviendrons en détail sur les 150 manifestations qui composent le  programme en Poitou-Charentes. En attendant vous pouvez le consulter en ligne ou le télécharger. A noter dès maintenant, les initiatives proposées par l’EMF et ses partenaires : une journée d’étude exceptionnelle Le droit de punir, du siècle des Lumières à nos jours le 21 octobre ; les manifestations, visites d’entreprises et de quartiers, conférence, etc.,  sur la mémoire ouvrière à Châtellerault Encore ouvrier demain ? ; ouverture d’un nouvelle exposition Les secrets du nanomonde, l’entrée à cette exposition et à celle consacrée à la biodiversité est  libre et gratuite pendant la Fête de la science ; de nombreuses conférences et animations scientifiques sont aussi au programme, etc. ; intéressantes aussi les visites proposées par l’établissement français du sang au CHU de Poitiers.

La programmation des webinaires prend forme. Elle débute le jeudi 14 octobre à 18h avec Margherita Balzerani sur le thème Nanosciences et création et se poursuit pour la Fête de la science avec l’après midi complet du jeudi 21 octobre : 14h : Obtenir de l’électricité au pôle Nord et dans le Pacifique par Hervé Henri ; 15h : Le satellite Planck pour comprendre les débuts de l’univers par Jean-Michel Lamarre ; 16h Les nanotechnologies par Yves Cenatiempo ; à 17h : Les paradoxes de la vie d’Albert Einstein : sciences, politique, société, philosophie par Patrice Remaud ; Vendredi 22 octobre  à 15h : Le partage des connaissances et des savoir-faire : L’esprit du logiciel libre par François Elie. D’autres suivront en novembre. Pour accéder directement aux web-conférences rejoignez cette adresse : https://my.dimdim.com/emfccsti/

Attention ! la journée consacrée à L’évaluation économique de la nature : regards et débats ce 12 octobre est reportée en décembre (le 7 ou le 14) en raison des mouvements sociaux.

 

Publié par thierry pasquier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.