Savoir et chapiteaux romans : art, sculpture et savoir en Poitou aux XIe et XIIe siècles

Actualisé le 12 octobre 2011 à 21 h 10.

Conférence de Marie-Thérèse Camus, agrégée d’histoire et de géographie, professeur honoraire de l’université de Poitiers, le jeudi 20 octobre à 20h30 à la salle Jean Monnet de Ligugé.

Entre 1080 et 1160, période qu’étudient Marie-Thérèse Camus et Élisabeth Carpentier dans une livraison récente, de grands ateliers de peintres et de sculpteurs s’installent dans le Poitou, au moment où notre région se couvre d’églises paroissiales et de prieurés après que de grandes abbayes se soient précédemment développées. C’est un moment essentiel de notre histoire culturelle, où les figures humaines s’affinent énormément dans les chapiteaux, précédant l’émergence d’un nouvel humanisme, qui va rayonner jusqu’en Auvergne, au moins si l’on suit la diffusion du style poitevin sur les chapiteaux.

Le clergé se sert de ces images pour, selon Saint Bernard de Clairveaux, « toucher les fidèles car tous n’ont pas l’intelligence des choses spirituelles ». Mais ces sculpteurs sont aussi des pédagogues et savent proposer plusieurs niveaux de lecture, des plus savants aux plus simples.

Au travers de cette pédagogie, c’est une nouvelle façon d’envisager la transmission et l’information qui se fait jour, plus proche des usages et du quotidien.

Cette conférence s’insère dans le cycle de conférences Lieux de savoir organisé en partenariat avec la mairie de Ligugé.

 

Publié par Edith Cirot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.