Bactéries et résistance aux antibiotiques

Depuis la découverte de la pénicilline par Fleming en 1928 et son utilisation massive à partir de la seconde guerre mondiale, les antibiotiques ont connu un essor très important et ont sauvé de nombreuses vies…
Ils avaient tout pour être la panacée contre les maladies infectieuses, mais la nature – aidée par l’homme – ne se laisse pas toujours faire.
Tout aussi « naturels » que les antibiotiques, les mécanismes de résistance ont toujours existé… et les bactéries les plus rebelles en savent quelque chose.

Objectifs

  • Mettre en œuvre un protocole expérimental et manipuler individuellement
  • Emettre des hypothèses expérimentales et les vérifier grâce aux résultats de ses expérimentations

Déroulement

  • Les participants reçoivent différents tubes contenant une souche de bactéries sensible à un antibiotique, tubes dans lesquelles ils introduisent un nouveau caractère pour les rendre résistantes (transformation bactérienne).
  • Les bactéries devenues résistantes à l’antibiotique sont sélectionnées sur un milieu de culture adapté.
  • Des antibiogrammes sont par ailleurs observés pour comprendre et faire le lien entre la sensibilité des bactéries aux antibiotiques et l’acquisition de résistance.
  • La discussion peut alors être engagée sur l’utilisation adaptée d’un traitement antibiotique.

Informations Complémentaires

Durée : 2h
Effectif : 16 participants maximum
Materiel :
discipline :