Sciences en Mouvement d’Elles du 6 au 8 avril 2022 – Collège Aliénor d’Aquitaine – Le Château d’Oléron

samedi 20 juillet 2024 à 18h13

L’opération « Sciences En Mouvement d’Elles (SEME) » proposée par l’Espace Mendès France, dans le cadre de son action régionale, avec le soutien de la Délégation Régionale aux Droits des Femmes et à l’Égalité, a pour objectif de valoriser les parcours professionnels de femmes et de lutter contre les stéréotypes et les inégalités qui touchent les milieux scientifiques et l’entrepreneuriat.

Le collège Aliénor d’Aquitaine – Le Château d’Oléron souhaite proposer une rencontre avec des personnalités de la Recherche en planétologie & en astrophysique à l’intention des élèves de 3ème qui, à cette occasion, auront la possibilité d’échanger et de poser leurs questions à Lucie Leboulleux & à Romane Le Gal, astrophysiciennes à l’IPAG Grenoble.

Contexte pédagogique.

Dans ce contexte pédagogique de valorisation des filières & carrières scientifiques & techniques auprès des jeunes filles, cet événement prolonge une série d’interventions précédentes transdisciplinaires, telles que celle consacrée à Marie CURIE et à sa contribution à la Première Guerre Mondiale abordée par les enseignants d’histoire. L’exposition « femmes scientifiques à travers le monde » de l’Espace Mendès France a été étudiée lors des cours d’anglais.

Egalement, une web conférence avec Audrey Dussutour a permis un échange autour de la vie du Blob. Les élèves pourront valoriser ces rencontres lors des prochains oraux du Brevet des collèges.

Au programme de ces 3 moments.

La présentation du télescope spatial James Webb (JWST) servant d’observatoire, développé par la NASA avec la participation de l’ESA, et de l’ASC. Plus grand et plus onéreux télescope jamais lancé dans l’espace, le JWST est conçu pour poursuivre les travaux du télescope spatial Hubble en effectuant toutefois ses observations dans des longueurs d’onde plus longues.

Son lancement a eu lieu le 25 décembre 2021 pour fournir la première analyse des atmosphères d’exoplanètes semblables à la Terre. Ce télescope ultra-moderne va pouvoir transmettre des images et données aussi précises que précieuses sur la naissance et la formation de l’Univers, grâce à sa technologie infrarouge. Il est plus grand que le Hubble, avec un miroir trois fois plus grand.

« On aura de meilleures résolutions sur les images, le Hubble observait dans le visible et l’ultraviolet, quand en effet le James-Webb sera dans l’infrarouge. On va pouvoir explorer une fenêtre encore jamais observée à ce jour, nous ouvrir de nouvelles informations, jusqu’aux premières lumières de l’univers, environ 300 millions d’années après le Big Bang. Avec une bonne résolution spectrale, on pourra détecter et caractériser l’atmosphère des exoplanètes. On veut savoir où elles sont, comment elles sont, et caractériser leur atmosphère est un gain énorme d’information pour nous. L’infrarouge permet aussi de rendre transparent les nuages de gaz et de poussières dans l’espace, on pourra détecter les jeunes étoiles. On va pouvoir remonter dans le temps, avec l’infrarouge, on aura plus d’informations notamment sur la formation des galaxies ». Déclarations de Romane le Gal & Lucie Leboulleux.

Le travail de Lucie Leboulleux, spécialiste de l’instrumentation (notamment sur le design du télescope) s’arrête ici, pour le moment. Mais Romane Le Gal va continuer de travailler avec les images du James-Webb, attendues avec impatience.

Mercredi 06/04 : conférence & discussion au Ciné l’Eldorado de Saint-Pierre d’Oléron assurée par Romane Le Gal & Lucie Leboulleux.

Jeudi 07/04 : Rencontre avec les élèves de 3ème du collège Aliénor d’Aquitaine à le Château d’Oléron: de 9h30 à 11h30 avec 2 classes de 3ème (A et B) et de 14h à 16h avec les élèves de 3ème C. Soirée observation sur l’esplanade de la Citadelle du Château d’Oléron.

Vendredi 08/04 : Rencontre entre Romane Le Gal & Lucie Levoulleux et les élèves de 3ème du collège Jean Hay de Marennes

Ce projet s’inscrit dans un programme FEDER, intitulé « Sciences En Mouvement d’Elles » (SEME) de 2018 à 2021. Il est soutenu par l’Université de Poitiers.

Contacts.
Laurence Caloy, Professeur de sciences physiques/Collège Aliénor d’Aquitaine & Chrystelle Manus, Chargée de mission/Pôle territoires du CCSTI Espace Mendès France.

Et aussi