De la collecte de la mémoire aux paroles ouvrières : une journée d’étude à l’EMF

Actualisé le 20 août 2012 à 20 h 14.

Après le festival « filmer le travail », après les conférences et visites liées à l‘inventaire régional des mémoires ouvrières de Poitou-Charentes, la journée d’étude « Mémoires et expériences du travail » du 8 décembre prochain clôturera en fanfare tout un ensemble de manifestations consacrées au travail et aux ouvriers à l’Espace Mendès France.

Sous la direction de François Vatin, professeur de sociologie à l’université de Paris X, cette journée, fera le point entre différentes approches du travail. En effet, si la question du travail est, aujourd’hui, à l’ordre du jour, elle apparaît le plus souvent comme une « valeur ».

Masqué par la question de l’emploi, le travail n’est-il pas encore marqué par l’opposition entre entre travail et revenu ou encadré par ceux pour qui le véritable sens du travail est perdu. Activité de production, inscrite dans une technicité, une histoire, …  les mots pour dire le travail ne sont pas si aisés à trouver. L’expérience du travail est le plus souvent muette, l’archéologie industrielle n’en conservant le plus souvent que le squelette. C’est pourquoi il faut la compléter, quand il n’est pas trop tard, par le recueil de la mémoire des travailleurs eux-mêmes. Ce que met en place la Région Poitou-Charentes au travers de l’inventaire des mémoires ouvrières en ce moment.

C’est à une réflexion sur ce recueil de mémoire, ses méthodes, ses difficultés, ses apports, ses enjeux qu’est consacrée cette journée. Elle vise à tirer les leçons de démarches diverses, menées sur des secteurs d’activité et des régions variés. Il s’agit, donc, en somme, de donner la parole au travail et à ceux qui portent sa mémoire.

Présentation détaillée de la journée et du programme,  résumés des interventions sur le site de l’EMF

Comme à l’accoutumée, cette journée est ouverte à tous, l’entrée est libre et gratuite.

 

Publié par thierry pasquier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.