La vérité sur les étiquettes alimentaires

Table ronde avec Andrée Banliat, inspecteur à la direction régionale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes et Martine Breux, médecin nutritionniste à Poitiers.

Au cours de cette table ronde d’information des consommateurs sur les produits alimentaires les points suivants seront abordés

Il convient de distinguer l’information réglementaire, obligatoire et non commerciale, de l’information commerciale vantant les qualités d’un produit pour déclencher la vente et augmenter la notoriété des marques.

L’information non  commerciale  des consommateurs

* les mentions obligatoires imposées par le code de la consommation : dénomination, liste des ingrédients, quantité nette, date de durabilité minimale, numéro de lot, etc.….

* les interdictions spécifiques : exemple des denrées alimentaires destinées à être utilisées dans les régimes hypocaloriques.

* Des informations non commerciales obligatoires particulières :

– pour les produits manufacturés et les boissons avec ajout de sucre, sel ou édulcorants de synthèse,

– les allégations nutritionnelles de santé avec interdiction des informations de nature à induire en erreur,

– l’alcool,

– les médicaments.

* l’étiquetage des denrées contenant des OGM.

L’action de la DGCCRF et ses orientations de contrôles pour ces produits en 2008 : veiller au fonctionnement loyal et sécurisé des marchés de ces créneaux porteurs, vérifier les produits et les services liés à la recherche du bien-être, dans le cadre d’une qualité nutritionnelle participant à une politique de santé publique.

Toutes les dates

29 janvier 2008
20 h 30
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.