Le principe de précaution est-il bien raisonnable ?

Modalités d'accès
Tous publics.
Accès libre.

Conférence de Thomas Boyer-Kassem, maître de conférences en logique et philosophie des sciences, laboratoire Mapp, université de Poitiers.

Si une certaine action peut causer une catastrophe environnementale ou sanitaire, a-t-on besoin d’être certain que ce soit le cas pour prendre des mesures et tenter d’empêcher cette catastrophe ? Le principe de précaution affirme que non : il faut agir même si les données scientifiques ne sont pas catégoriques. Depuis les années 1980, ce principe figure dans divers traités et réglementations, et est régulièrement invoqué dans les domaines de l’environnement et de la santé. Il est néanmoins controversé, certains l’accusant d’être paralysant ou anti-scientifique. Est-ce bien le cas ? Devrait-on l’abandonner ? Ou peut-on le justifier par la raison ? Et s’il n’y avait pas un, mais des principes de précaution ?

Dans le cadre du cycle de conférences Amphis du savoir, en partenariat avec l’UFR Sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers.

Toutes les dates

5 février 2020 UFR DROIT - Amphi 501 et 502 : 2, rue Jean Carbonnier 86073 Poitiers
14 h 00 -> 16 h 00